Tag Archive: jardin

The magic of agriculture

img_4592 img_4590img_4588  img_4468img_4466And it grew. Proud farmers one and all!

Field Trip projects

The course Field Trip held its last class yesterday. Trying to finish a series of design projects for the garden: rainwater harvesting, a garden tower, a wind chime… they put on the finishing touches yesterday (as well as cleaning out a couple of plots and planting potatoes and onions…)

yesterday.

Bloomsday Reading and Planting

To celebrate our prize with the rest of the school, the Jardin decided to invite everyone to a reading and plant fest on a decidedly sunny interlude in an otherwise sad Saintes de Glaces period: Friday May 13. There were readings of Wordsworth’s I Wandered Lonely as a Cloud, Thoreau’s treatise on beans, Apoolinaire, Krishnamurti, Robert Browning, Marie Ursula Bethel and more by teachers, students and researchers. We got down and dirty getting the tomatoes planted as well.

Project work

Such a sunny day to move our Field Trip projects along. Mostly everyone just wanted to be outside and read in the run, but we got down to work and made progress.

On parle de nous !

On a des fans, on nous fait des éloges, c’est juste chouette d’être reconnu par d’autres jardiniers et amis de la terre.

https://mursapeches.wordpress.com/2016/02/12/regard-sur-un-jardin-participatif/

Les Murs à pêches est juste un endroit magique au fond de Montreuil sous Bois. Il rassemble une dizaine d’associations autour d’une espace de cultivation, de nature, de recherche, de rencontre.

Ils sont là depuis 400 ans.

Nous sommes très fans !

 

Voici leur histoire :

filets

hist0

Histoire de pêches

Les horticulteurs experts de Montreuil étaient capables de produire de belles et bonnes pêches de plus de 400 grammes. Leurs fruits étaient servis à la table des gouvernants de l’époque comme le Tsar, la reine d’Angleterre ou le roi Louis XIV.
« Notez que sous Louis XIV, son grand jardinier La Quintinie, créateur à Versailles du Potager du roi, vint à Montreuil pour y recruter des spécialistes déjà réputés pour soigner les pêchers. »
Notre Production Fruitière – Louis Aubin

filets

hist1
Le palissage à la loque

(Originaire de Bagnolet ou de Montreuil), le palissage se fait avec des loques et des clous ; les loques se font avec des bandes de vieilles étoffes (…). Le clou se place sur les deux extrémités de la loque de manière que la branche ne soit pas trop serrée.
Les Murs de Montreuil – Jean Mozard

L’orientation des murs était parfaitement calculée pour tenir compte de la pente et de l’ensoleillement ; ils emmagasinaient la chaleur dans la journée pour la restituer aux fruits et aux arbres durant la nuit.

filets

hist2c

 

Les pêchers nés à Montreuil

Nous citerons :
« Alexis Lepère » obtenue en 1876 par Alexis Lepère Fils. Le fruit est gros, très coloré avec des marbrures carminées (…), la chair est exquise (…), l’arbre est vigoureux et fertile (…).
« Arthur Chevreau », obtenue vers 1900 par Arthur Chevreau, mûrit fin septembre.
« Belle Beausse », obtenue par Joseph Beausse, mûrit la première quinzaine de septembre.
« Belle Henri Pinault », obtenue par Gustave Guyot, présentée en 1881, il la dédia à son ami Henri Pinault.

Et encore, « Belle Impérial », « Bonouvrier », « Bourdine », « Galande », « Grosse Mignonne », « France », « Madame Aubin », « Octave Opoix », « Vilmorin ».
Les Pêches de Montreuil – Louis Aubin

Les pêchers étaient greffés notamment sur des amandiers.

filets

 

hist3

L’évolution

La pêche, du Latin persiva serait originaire d’Asie.

A partir du 16ème siècle, les murs à pêches se sont étendus peu à peu sur Montreuil.
Vers 1825 la récolte atteint quinze millions de pêches produites sur six cents kilomètres de murs.

A la fin du 19ème siècle, la grande époque de Montreuil aux pêches est terminée car les chemins de fer permettent aux pêches de Provence d’arriver à Paris avant la maturité des pêches de Montreuil.

filets

 

hist4
Origine des murs

Voici comment l’Abbé Schabol explique l’origine des murs : à l’occasion d’un héritage, on a construit des murs pour séparer les parcelles des héritiers et alors on s’aperçut …

« Ce fut alors qu’on s’aperçut que dans les quatre quartiers du dernier défunt où chacun s’était fait clore, les pêches venoient mieux, grossissoient davantage, mûrissoient plus vite et voient plus de couleur et de goût que les autres, qu’aussi les arbres profitoient bien autrement, geloient moins tous les ans et que tout ce qu’on avoit planté dans le reste de chaque carré étoit plus hâtif, on fit par la suite, a dessin et de propos délibéré, des murs pour couper le terrein en tous les sens, comme il est aujourd’hui d’un usage à Montreuil ».
L. Schabol – journal économique 1755

filets

hist5
L’orientation des murs

« Les cultivateurs de Montreuil construisent leurs murs avec le plus de légèreté et le moins de frais qu’il est possible. Ils ne donnent, à la base, qu’environ vingt pouces de largeur, et au sommet qu’un pied (…). Les deux ou trois pieds du sommet sont faits avec des débris de vieux plâtre ; ils couronnent ces murs par un chaperon, avec une saillie de quatre pouces ».
Jean Mozard (1814)

L’orientation « nord-sud » donnée à la plupart des murs (…) permettait à chaque mur d’avoir deux surfaces utilisables, successivement ensoleillées le matin jusqu’à midi pour le côté est, de ce fait appelé « Levant », l’après-midi pour l’autre côté, face à l’ouest, appelé « Couchant ».
Notre Production Fruitière – Louis Aubin

Fall planting and hidden treasures

Our class We Are What We Eatspent a great deal of the fall in and out of the garden, planting and harvesting and eating.

Pondtanique

Wow, 9 months and many many hands in the making (like a baby, though less hands I guess). Our pond is finally edged, planted and filled. Little bugs have found us and we are gently calling the toads and dragonflies to come and check it out.

Many thanks to Juliette, Maeva, Pierre-Emmanuel our winter soldiers who battled rain and cold and had the vision and to Dany, Maxime and Benjamin who fought faulty materials and vandalism with resolve until the end. And a special thanks to Patrick for his guidance and irises, fake lilypads and water mint. As ever, it’s a work in progress, but it’s a lovely place to start (and hang out). Now all we need is a bench…

Field Trip

In Field Trip this semester, we’ve been working very hard on various projects: planting, creating a pond, making a hidden toolbox. The energy in this class is moving mountains: hauling dirt, digging in potatoes,  driving stakes. I have never seen such enthusiasm to get down and dirty.

Eco Campus at ENS rue d’Ulm

One of the Pontanique gardeners told me that Ecole Normale Sup was doing a spring planting workshop in their garden on Friday. A garden at ENS? In Paris? This, I had to see!

So I set out to see what sort of garden ENS had and found Martin, Hélène, Lu and Adrien working on getting the second year of spring crops into their sweet little garden with other folks from the neighborhood.

Here is their website for the latest events and info.

http://www.ecocampus.ens.fr/

 

Avid diggers

 

The Jardin was overwhelmed on Monday by the enthusiasm of the Field Trip students eager to get down and dirty, hoeing and planting and weeding and generally preparing the garden for spring.

Lots of great energy that we hope will continue throughout the season.